Circuler à vélo la nuit : les précautions à prendre

Tout comme en voiture ou à moto, votre sécurité importe beaucoup lorsque vous faites du vélo. Le sujet est encore plus délicat, si vous voulez faire du vélo la nuit. La route étant un espace qui se partage, tout doit être également mis en œuvre pour que la sécurité de chacun des usagers de la route soit préservée. Dans ce sens, et surtout pour assurer la sécurité des cyclistes la nuit, le Code de la route a prévu certaines règles légales à respecter. Découvrez dans cet article les précautions à prendre lorsque vous êtes à vélo la nuit.

Les contraintes du Code de la route

La sécurité des usagers de la route fait partie des objectifs que s’est assignés la législation routière française. Elle veille à la circulation des voitures, des motocyclistes, mais aussi des cyclistes la nuit. Pour rendre plus crédibles et réalisables ces mesures de sécurité, le Code de la route a prévu certaines règles qui permettent au cycliste d’être vu la nuit à véloCes règles imposent au cycliste l’utilisation de certains équipements qui le rendent visible par les autres usagers de la route, mais qui lui permettent aussi de bien voir. Le cycliste doit avoir :

  • Un avertisseur sonore ;
  • Un gilet rétro réfléchissant ;
  • Un ensemble de catadioptres (dispositifs rétroréfléchissants) ;
  • Un ensemble de lumières clignotantes ;
  • Un frein avant et un frein arrière ;
  • Un casque de qualité.

En dehors des équipements et accessoires de visibilité indispensables pour rouler la nuit à vélo, il est important de suivre un certain code de conduite.

Les dispositions à prendre à vélo la nuit

Quand vous êtes à vélo la nuit, la prudence doit être votre maître mot pour éviter des accidents. Préserver votre sécurité et celle des autres doit être votre priorité. Outre les obligations imposées par le Code de la route qu’il faut respecter pour être visible, voici quelques autres règles à suivre pour être en sécurité :

  • Ne transportez pas à vélo des passagers, si vous ne disposez pas d’un siège fixe ;
  • Restez un peu plus distant des autres véhicules en cas d’intempéries ;
  • Conduisez en toute prudence, lorsque vous tentez de dépasser un véhicule ;
  • Rendez-vous visible par les autres véhicules, lorsque vous êtes dans une intersection ;
  • Maintenez une vitesse de conduite raisonnable la nuit.

Ces règles s’appliquent au cycliste tout comme à l’automobiliste, qu’ils soient en ville ou hors agglomération, de jour comme de nuit. Au-delà de toutes ces règles, il faut mentionner que le cycliste doit disposer d’un vélo en bon état de conduite.

Que retenir de cet article ? Circuler la nuit à vélo sans être visible peut être risqué. Un accident peut survenir à tout moment, si les dispositions ou précautions adéquates ne sont pas prises. Pour cela, pour être visible la nuit, tout cycliste se doit de respecter les obligations imposées par le Code de la route. Il doit également s’approprier les différentes règles de conduite nécessaires pour sa propre sécurité et pour celle des autres.

Rédigé par
Plus d'articles de Manuel Garza

Bien choisir un vélo spinning : conseils

Allié efficace pour perdre de la graisse superflue ou simple appareil pour...
Lire la suite