Les intercoms pour communiquer en toute sécurité

Vous est-il déjà arrivé de taper le dos à votre camarade pour s’arrêter quelque part avant de rentrer ? Aussi, imaginez que votre téléphone sonne sur la moto, mais pour des raisons de sécurité, vous ne pouviez pas prendre l’appel téléphonique. Qu’en est-il s’il s’agit d’un appel urgent de la part de l’hôpital où se trouve votre mère ou bien de l’école de votre petite fille? Ces petits problèmes ont désormais leur solution et elle s’appelle « casque moto bluetooth ». Nouvel équipement pilote technologique de l’année 2018, il y en a plein sur le marché (dexter, scarler rider, …) alors, autant se servir. Mais lequel choisir entre les différents types d’intercoms kit mains libres bluetooth ?

Les différents types d’intercoms

Généralement, on distingue trois types d’interphones bluetooth: l’intercom filaire non électronique, l’intercom filaire électronique qui se subdivise encore en casque cross moto bluetooth intégré ou non intégré, et enfin l’intercom sans fil, issu de la technologie de pointe.

L’intercom filaire non électronique

Vous avez 45 ou 60 euros ? Vous pouvez vous offrir ce Tuyaucom. Les pannes sont rares, voire inexistantes, depuis la création de ce produit en 1996 par Astumania. A cela s’ajoute un prix exceptionnellement bas par rapport aux deux dernières versions. Ce kit est efficace pour jouer les talkies-walkies entre motards. Néanmoins, pour choisir un bon modèle, misez sur un écouteur étanche à l’eau de pluie. Essayez-le avant d’acheter pour voir si l’oreillette bluetooth s’accorde bien à la forme de vos oreilles. De même, vous pourrez faire appel au prothésiste pour effectuer un moulage sur-mesure. Cela vous sera facturé à peu près le même prix que le casque scorpion moto bluetooth.

L’intercom filaire électronique

L’intercom intégré

Star des années 90, ces écouteurs bluetooth kit, on les retrouve toujours dans les magasins de vente d’accessoires pour engin deux roues. Bien sûr, ils n’ont pas aussi la côte qu’auparavant, mais restent tout de même intéressants pour les adeptes du vintage ou ceux qui veulent acheter un intercom pour la première fois dans leur vie. La différence avec l’ancien modèle, c’est l’intégration de son boîtier central de connexion à l’intérieur du carénage, soit en dessous de la selle pour la moto gp jaune fluo de grand tourisme. Une batterie l’alimente et il est relié à un FM radio de bord ainsi que diverses entrées mp3, gps tompom ou bien téléphone sans fil. Son plus, c’est sa qualité sonore, sa discrétion ainsi que sa facilité de montage. Il résout également le problème d’étanchéité et de piles rencontré chez Tuyaucom, mais moyenne en contrepartie un coût élevé pouvant atteindre les 400 euros.

L’intercom portatif

Plus sécuritaire que la version précédente, sa mise en marche requiert l’emploi d’accumulateurs, de batterie, de piles ou tout simplement une prise 12 volts en guise d’alimentation. Il est équipé d’un boîtier de commande que l’on peut soit mettre en poche, soit dans un cartable ou même au devant du véhicule.

L’intercom sans fil

Il s’agit de la Rolls-Royce des intercoms. Très tendance, à ce jour, elle a une portée communicative de plus de 50 m chez certains produits comme Scala Rider, TalkBlue ou Supertooth. Depuis son expansion sur le marché, le nombre d’accidents de moto a connu une diminution significative. Cependant, il ne faut pas se laisser immerger dans trop de son, au risque de perdre sa concentration et de finir percuté par un camion.

Rédigé par
Plus d'articles de Manuel Garza