Poteaux ou totems ?

Parce qu’il n’y aurait pas de vélo en ville sans poteaux et parce que nos vélos nous ressemblent un peu, je vous propose de prendre une pause et d’observer nos vélos à l’arrêt.

La foule (à l’étroit…)

Le condamné (il n’a plus longtemps à vivre)

Le mendiant (à votre bon coeur…)

L’handicapé (il lui manquera toujours une roue…)

Le vaincu (à terre…)

Le tendance (tout est dans le style…)

Le naturaliste (un peu de vert…)

L’écolo urbain (le recyclage avant tout…)

Le cadre moyen (solide et passe-partout…)

Le cadre dynamique (racé et agressif…)

Le quinqua épuisé (il a pris de la hauteur mais est à plat)

Le conservateur (fermement attaché…)

Le dandy (élégance de la pose…)

 

Les élégants amoureux (à biiicyyycleeette…)

Le vieux couple (on se tourne le dos mais on s’aime toujours…)

About these ads

2 réflexions sur “Poteaux ou totems ?

  1. Ping : Le vélo à Londres « Jepedale.com, le vélo pour passion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s